CAE 29

Accueil > Entrepreneurs > Accompagnement à la coopération - Intervention - Formation

Palacci Benoît - La mécanique des bulles

Accompagnement à la coopération - Intervention - Formation


Présentation :


La mécanique des bulles, c’est une histoire d’envie :

  • L’envie de se mettre en solidarité.
  • L’envie de changer de paradigme : sortir d’une logique de compétition pour rentrer dans une logique de coopération.
    - Parce qu’ensemble on est plus fort, on a plus de chance de faire plier la réalité à nos envies.
    - Parce que, aussi, c’est plus confortable pour tout le monde.
    - Parce que, enfin, portés par un individualisme socialement construit, on s’imagine distincts, l’autre étant perçu comme une menace, et ça, ça nous mine, ça occulte la conscience de notre interdépendance, la richesse des différences de positions et la force de ce qui nous uni, qui est souvent plus importante que ce que l’on voit.

C’est une conviction :

  • La conviction qu’il n’est pas intéressant d’être Superman pour changer le monde.
  • Que nous pouvons garder nos fragilités, elle sont précieuses.
  • Que nous pouvons garder nos doutes, il sont les garants de notre lucidité.
  • La conviction que la meilleure chose que nous ayons à faire c’est de nous serrer les coudes et d’essayer, et que tous les terrains d’expérimentation sont bons, association, entreprise, famille, individu.

C’est aussi, au fil des expériences, un constat :

  • Le constat que beaucoup est possible, même si on veut parfois croire ou nous faire croire le contraire.
  • Le constat que lorsqu’on se pose les bonnes questions, lorsqu’on s’intéresse un peu aux mécaniques, qu’on respecte la part d’imprévisible et la diversité des points de vue, les choses se débloquent, bougent, s’enchainent...
  • La prise de conscience, enfin, que, comme dans la nature, moins les ressources sont importantes, plus on a intérêt à coopérer.

Ça demande une attention particulière, de la réflexion, du temps. Mais on a beaucoup à y gagner. On y gagne l’expertise de ceux qu’on écoute jamais. On y gagne la force de nos alliés. On y gagne des bras, des cerveaux et des cœurs supplémentaires.



La démarche :


La mécanique des bulles se propose d’accompagner les collectifs à la mise en coopération :
- Pour que les valeurs et les envies soient misent toujours au centre des organisations et qu’on développe des stratégies pour les réaliser.
- Pour donner plus de puissance aux collectifs, parce qu’en donnant de la place et de l’importance aux contributions de chacun.e on peut construire des formes riches et portées par tous et toutes.
- Parce que nous avons globalement été trop peu formés à coopérer, et si les collectifs, la plupart du temps, sont performants dans leur champ de compétence, leur manque de culture de la coopération est très souvent un facteur limitant.


Elle s’appuie sur :

  • Une longue expérience des collectifs et du milieu associatif.
  • Une expérience d’accompagnement, d’intervention et de formation.

Pour rendre à César ce qui appartient à César, voici, pour les plus important, celles et ceux qui m’inspirent et envers qui je me dois de reconnaître une certaine filiation ou fraternité intellectuelle.
C’est chez eux et chez elles que j’ai puisé mes contenus, je les ai triturés, maltraités et les ai fait résonner avec mes expériences.

  • Les techniques, postures et le rapport au savoir de l’éducation populaire
  • Les travaux de l’Escargot Migrateur, du Pavé et de ses émanations.
  • Les approches de l’analyse et de la pédagogie institutionnelle. (Fonvielle, Lapassade, Lourau…)
  • Les concepts de la socianalyse (Christiane Gillon et Partice Ville)
  • La Pédagogie et le Théâtre de l’Opprimé (Paulo Freiré, Augusto Boal) et les travaux de celles et ceux qui les pratiquent (Compagnie NAJE, Ficelle et Compagnie, Si les sardines avaient des ailes)
  • Les travaux de Joffre Dumazedier, de Peuple et Culture et de leurs héritiers (Réseau des Crefad, association Pivoine), leurs pratiques de l’Entrainement Mental.
  • L’approche de l’outil de Ivan Illich, celle du conflit de M. Benasayag et A. del Rey.
  • Les sciences humaines (sociologie, psychologie sociale, pédagogie...) et en particulier l’approche ethnologique
  • les réflexions sur la fonction anthropologique du droit d’Alain Supiot
  • La stratégie joyeuse de Saul Alinsky

La posture :


La mécanique des bulles se propose de réfléchir avec vous, en solidarité avec vos enjeux. Mettant à votre disposition ses connaissances, son expérience, ses analyses.
Les décisions et les réalisations seront les vôtres, riches de votre connaissance, votre sensibilité et votre expertise.
On vous proposera des méthodes dont vous resterez maîtres, des outils et des points de vues qui ne se substituent pas aux vôtres mais qui viendront les épauler, les questionner, les enrichir.
Pour reprendre les mots d’Alain Supiot, mon travail se situe dans une culture du jardinier, qui prête attention au milieu, aux apports et aux dispositions pour que vous donniez le meilleur de vous-mêmes, et non une culture du berger qui contraint, pose des barbelés et dicte où aller.


Ce qu’on vous propose :



— 


Documents joints

CAE 29

Les Coopératives d’Activités et d’Emploi® du Finistère

1 Alez ar waremm
29000 Quimper
Tél : 02 98 66 09 99
Fax : 02 98 87 10 80