CAE 29

Accueil > Entreprendre en CAE

Entreprendre en CAE

Envie de développer votre activité de manière autonome tout en étant accompagné·e et dans un cadre collectif ? Découvrez pourquoi et comment nos coopératives d’activités et d’emploi constituent une alternative à l’entrepreneuriat individuel indépendant et si votre projet peut intégrer l’une de nos structures.

 Les 5 bonnes raisons d'entreprendre en CAE

> Pour développer une activité économique autonome
Vous testez et développez une activité (parfois plusieurs) sans avoir à créer votre propre structure juridique, vous utilisez celle de la CAE. Votre marque, votre fichier client et votre chiffre d’affaires vous appartiennent et vous permet de vous rémunérer. Vous travaillez à votre rythme et selon vos ambitions.

> Pour être accompagné·e et bénéficier de services mutualisés
Vous n’êtes pas seul·e ! Vous intégrez une entreprise partagée dans laquelle sont mutualisées les fonctions supports nécessaires à la bonne marche de votre activité : déclarations sociales et fiscales, gestion comptable, gestion de la paie. Vous bénéficiez d’un accompagnement individuel et collectif qui vous donne les clés pour définir votre stratégie commerciale et financière afin de gérer de manière autonome votre activité. Vous contribuez au financement de ces services mutualisés et de l’accompagnement de manière progressive, à hauteur de 13 % de la marge brute générée par votre activité (= chiffre d’affaires - achats de marchandises, achats de matières premières, sous-traitance).

> Pour développer vos compétences entrepreneuriales
Des ateliers sont proposés par l’équipe et les entrepreneur.es de la coopérative pour découvrir ou approfondir vos compétences en gestion d’activité : gestion financière, principes comptables, stratégie commerciale, communication, etc. Ces temps de formation sont également des espaces pour partager vos problématiques entrepreneuriales avec des pairs, créer des opportunités de collaboration ou simplement se sentir épaulé·e.

> Pour bénéficier d’un statut social protecteur
Après avoir testé votre activité en contrat d’accompagnement au projet d’entreprise (CAPE), vous signez un contrat d’entrepreneur·e salarié·e, équivalent à un CDI. Vous bénéficiez de la même protection sociale qu’un·e salarié·e classique (arrêts maladie, couverture accident du travail, congé parental, retraite...) et cotisez à l’assurance chômage. Vous percevez un salaire grâce au chiffre d’affaires généré par votre activité. Vous bénéficiez également d’une prévoyance et d’une mutuelle d’entreprise.

> Pour participer à la vie coopérative
Dès le démarrage de votre activité, vous entrez dans un environnement coopératif, auquel vous serez invité.e à prendre part, même avant de devenir salarié.e associé.e. Des temps de rencontre et d’interconnaissance sont proposés chaque trimestre. C’est l’occasion de découvrir la richesse des compétences et des savoirs-faire présents dans la coopérative et de trouver des partenaires potentiels pour vos marchés. C’est aussi l’occasion de travailler ensemble pour faire vivre une entreprise commune (développer des outils communs, améliorer notre fonctionnement, organiser des évènements, etc.). Vous pourrez également prendre part aux décisions stratégiques de la coopérative en devenant associé·e si vous décidez d’y poursuivre votre activité au-delà de trois ans.

 Les étapes de parcours en CAE

1. ACCUEIL DES PROJETS

2. TEST DE L’ACTIVITÉ & ACCOMPAGNEMENT

  • Journées d’accueil et d’intégration (4 sessions par an : septembre, janvier, mars, juin)
  • Signature du Contrat d’Appui Au Projet d’Entreprise
  • Démarrage commercial de l’activité
  • Accompagnement et participation à la vie coopérative

3. ENTREPRENEUR·E SALARIÉ·E

  • Signature du Contrat d’Entrepreneur Salarié Associé (CESA)
  • Rémunération fixée en fonction du prévisionnel de chiffre d’affaires et de la trésorerie disponible
  • Développement et consolidation de l’activité
  • Accompagnement et participation à la vie coopérative

4. SOCIÉTARIAT

  • Pérennisation de l’activité au sein de la Coopérative
  • Acquisition de parts sociales
  • Participation aux décisions stratégiques et à la gouvernance

 Évaluer la compatibilité de mon projet avec le fonctionnement en CAE

1. Je suis en capacité de présenter une offre de produits / services détaillée et tarifée, et d’identifier ma clientèle ainsi que les partenaires clés de mon projet.
- Oui : vous êtes prêt·e à lancer la commercialisation de votre offre en contrat CAPE.
- Je doute encore : prenez le temps de formaliser votre offre, en vous appuyant si possible sur une étude de marché. Vous pouvez vous aider de l’outil "l’arbre à produit" pour structurer vos idées. Nous pourrons en échanger lors de l’entretien individuel.
- Non : il vous faut transformer votre désir d’entreprendre en offre commerciale. Il vous faut définir ce que vous allez faire et pour qui. Vous pouvez être accompagné par des structures comme la BGE ou Entreprendre au Féminin.

2. Je suis apte à définir le chiffre d’affaires minimum à réaliser pour couvrir les charges liées à mon activité :
- Oui : vous avez déjà travaillé votre modèle économique et votre compte de résultat prévisionnel. Vous pouvez lancer votre activité dans la CAE.
- Presque : vous avancez mais il vous manque des éléments et un peu de méthodologie. Aidez-vous de l’outil du compte de résultat prévisionnel pour formuler quelques hypothèses que nous pourrons évoquer ensemble lors de l’entretien individuel.
- Non : recensez les dépenses nécessaires pour exercer votre activité chaque mois sur les trois premières années et tentez d’évaluer le chiffre d’affaires nécessaire pour couvrir ces dépenses ainsi que votre future rémunération (vous pouvez utiliser des outils de simulation en ligne pour évaluer les charges patronales d’un salaire net souhaité). Des structures comme la BGE peuvent vous aider à faire ces calculs.

3. Pour l’exercice de mon activité (investissement dans des outils, besoin en trésorerie), j’ai besoin de faire un prêt :
- Oui : il va falloir alors élaborer un plan de financement détaillé en évaluant les moyens nécessaires pour démarrer votre activité et déterminer les ressources possibles. Nous pourrons vous aider à le faire et solliciter un financement par le biais de l’un de nos partenaires si le besoin est inférieur à 15 000 euros. Au delà nous vous orienterons probablement vers d’autres sources de financement, associés à une création d’entreprise indépendante.
- Non : un prêt n’est pas indispensable. Cependant il est important de bien évaluer la trésorerie nécessaire pour démarrer votre activité et ainsi couvrir les besoins en communication, un espace de travail, du matériel... Nous vous aiderons à déterminer ce besoin en fonds de roulement.

4. Mon activité ne pourra pas être hébergée en CAE si :
- c’est une activité réglementée (métiers du droit, métiers de la santé...)
- c’est une activité nécessitant un bail commercial. Cependant, mais il existe d’autres types de baux pour avoir un local ou un atelier...
- c’est une activité nécessitant des investissements de départ trop importants pour lesquels vous n’avez pas le financement.
Les CAE29 peuvent héberger une grande diversité d’activités, sous réserve qu’elles soient couvertes par nos assurances en Responsabilité Civile Professionnelle. Les pré-requis sont notamment de posséder les diplômes, certificats ou titres professionnels lorsque c’est exigé, ou de disposer d’une expérience dans son domaine d’activité.

5. Je souhaite créer mon activité pour :
- Subvenir entièrement à mes besoins : les CAE29 rassemblent des entrepreneur·es engagé·es dans leur activité et dans la coopérative. Elles et ils bénéficient d’un revenu salarié et d’une protection sociale optimale (mutuelle, cotisation retraite et chômage...).
- Compléter mes revenus : Vous pouvez avoir une activité salariée à temps partiel en parallèle mais celle-ci doit laisser suffisamment de disponibilité pour développer votre activité.
- Encaisser des factures ponctuellement : les CAE 29 n’ont pas vocation à porter des missions ponctuelles mais plutôt à accompagner et réunir des entrepreneur·es engagé·es dans leur activité et dans la coopérative.

>> Vous voulez en savoir davantage sur la coopérative et échanger sur votre projet ? Inscrivez-vous à la prochaine réunion d’information collective !

CAE 29

Les Coopératives d’Activités et d’Emploi® du Finistère

1 Alez ar waremm
29000 Quimper
Tél : 02 98 66 09 99
Fax : 02 98 87 10 80