CAE 29

Accueil > Les entrepreneur⋅es > formations pour des actions contre les violences et pour l’égalité

Moisdon Marie

formations pour des actions contre les violences et pour l’égalité

FORMER ET SENSIBILISER
À L’ÉGALITÉ ET À LA LUTTE CONTRE LES VIOLENCES

THÉMATIQUES

• Agir contre les violences sexistes et sexuelles :
- pédocriminalité
- violences faites aux femmes
- violences intrafamiliales
- soutien aux survivantes de violence

• Agir pour l’égalité :
- égalité filles-garçons
- égalité femmes-hommes
- stéréotypes de genre

CE QUE JE PROPOSE

• Formation professionnelles
• Ateliers tout public
• Ateliers pour publics spécifiques (parents, femmes victimes de violences…)
• Conférences

CONTEXTE

• 30 ans après l’adoption par l’ONU de la CIDE
• 40 ans après l’adoption de la CEDEF
• 10 ans après la convention d’Istanbul

OÙ EN SOMMES NOUS ?

DES PROGRÈS SONT EN COURS, MAIS IL RESTE ENCORE DU TRAVAIL À ACCOMPLIR !

Le constat est lourd...
- Les féminicides, viols et autres violences sexospécifiques sont encore trop nombreuses.
- Les enfants sont les principales victimes des violences sexuelles.
- Toutes ces violences ont de lourdes conséquences sur les victimes, leurs familles et la société.
- À l’école, au niveau professionnel, en politique, le chemin vers l’égalité n’est toujours pas terminé (stéréotypes, écarts de salaires…).

… Mais ne baissons pas les bras :

Les questions des violences et de l’égalité ne sont plus une affaire privée :
Cela fait déjà plusieurs décennies que des instances politiques, au niveau national et international, se sont emparées de ces questions.
L’affaire est prise au sérieux, et des études ont permis aux acteurs et actrices d’avoir une bonne connaissance des mécanismes de la violence, de leur ampleur, et des actions à mettre en place pour y remédier.
Des actions sont mises en œuvres, notamment dans l’éducation nationale, pour un apprentissage de l’égalité.

Ces questions ne sont plus une fatalité :
Des femmes et des hommes agissent pour la fin des violences et pour l’égalité, et des recommandations sont régulièrement publiées :
Le HCE et le GREVIO préconisent la sensibilisation, l’éducation, et la formation des professionnels.
La CIIVISE appellent à une « culture de la protection »
Le HCE insiste sur l’importance d’accueillir, protéger et accompagner les victimes

MA DÉMARCHE

C’est dans ce contexte et dans cet héritage que me situe ma démarche. Il s’agit pour moi de :
• sensibiliser
• former
• informer

Mes formations et ateliers doivent permettre aux participant.es de :
- saisir les enjeux de la lutte contre les violences, ou de l’action pour l’égalité
- acquérir des outils, nécessaires à une action efficace.

DÉFINIR ET COMPRENDRE...

• De quoi on parle :
- connaître les définitions, selon la loi et les textes internationaux
- savoir distinguer la violence du conflit

• Comment on en parle :
- en partant des idées reçues, des stéréotypes
- en s’appuyant sur la loi, des études chiffrées, des études de victimologie, des exemples concrets...

• comprendre :
- les mécanismes de la violence et ce que subissent les victimes :
- impact des violences sur les victimes (psychologique, social, physique, psycho-trauma…)
- à quoi les victimes sont confrontées, pour mieux comprendre leur réaction
- les rapports sociaux de sexe

… AFIN D’AGIR
En s’inscrivant dans un contexte plus large d’actions mises en place depuis des décennies (décisions nationales et internationales, monde associatif, institutions...)
• favoriser une culture :
- de la protection
- de l’égalité

• Savoir :
- identifier les situations d’inégalité ou de violence
- favoriser le repérage et les signalements
- accueillir, protéger et accompagner les victimes
- recueillir la parole
- informer sur les droits et les interdits
- avoir au quotidien un rôle éducatif sur le droit au respect du corps et contre la violence

MÉTHODES

Formée aux méthodes d’éducation populaire, et partant du principe que chacune et chacun est détenteurice de savoirs et de compétences, je propose des ateliers et des formations interactives et participatives, en m’appuyant sur l’expérience et les questionnements des stagiaires. Les outils que j’utilise permettent à chacun.e de s’exprimer, poser des questions, s’interroger, douter, proposer des pistes d’action.
Le respect mutuel, ainsi que l’idée qu’il n’y a pas de « question bête », permettent d’échanger dans un climat de confiance, et ainsi d’avancer ensemble vers l’objectif commun : la fin des violences et l’égalité.

L’INTERVENANTE

Qui suis-je :
Titulaire d’une licence en sciences de l’éducation, je me suis ensuite formée aux méthodes d’éducation active, lors de ma formation d’éducatrice spécialisée au sein des CEMEA.
Confrontée à la réalité et à l’ampleur des violences sexuelles, je me suis progressivement orientée vers les questions du soutien aux victimes, et à la prévention des violences, notamment envers les enfants. Je suis actuellement un DU à Paris 8 sur les violences faites aux femmes.

Documents joints

CAE 29

Les Coopératives d’Activités et d’Emploi® du Finistère

1 Alez ar waremm
29000 Quimper
Tél : 02 98 66 09 99
Fax : 02 98 87 10 80