CAE 29

Accueil du site > Actualités > Le programme européen Grundtvig a retenu Chrysalide et Annie (...)

Le programme européen Grundtvig a retenu Chrysalide et Annie Becquet

Lancé en 2000, Grundtvig est un ensemble d’actions menées par la Commission européenne en direction des adultes qui souhaitent se former ou reprendre des études. Présenté comme le troisième maillon éducatif aux côtés des programmes Comenius et Erasmus, il permet notamment de développer des réseaux éducatifs entre des organisations locales de différents pays. Suite à un appel à projet Chrysalide et Annie Becquet ont été retenues pour mener à bien une mission de partenariats.

Ingénieur de projet, spécialisée dans le développement local à l’international, Annie Becquet a intégré Chrysalide en 2010 dans le but de développer son activité sur deux axes spécifiques. D’une part, elle souhaite approfondir la réflexion sur la formation aux projets internationaux de développement, en y intégrant une dimension interculturelle, enrichie de l’approche, du sens donnés à ces actions dans les autres pays européens. D’autre part, elle accompagne les porteurs de projets de développement local, notamment dans les pays du Sud et de l’Europe Centrale et Orientale.

La coopération renforcée

Dans ce contexte, Chrysalide a été retenue, en tant que coordinateur d’un projet mené dans le cadre du programme européen Grundtvig, dont le volet « partenariats éducatifs » vise à améliorer la qualité et à renforcer la dimension européenne de l’éducation des adultes grâce à diverses activités de coopération. Il demande au minimum la participation de trois pays européens afin de travailler ensemble sur un problème, un défi ou un thème commun qui présente un intérêt ou qui est pertinent pour leurs pratiques. L’échange d’expériences et le développement de nouvelles idées pour améliorer les pratiques sont souvent l’élément majeur.

Ce projet sera mené jusque juillet 2013, en partenariat avec la Maison Internationale de Rennes (MIR), la Maison de la Bretagne à Poznań, en Pologne, et l’Internationaler Bund de Nuremberg, en Allemagne. Son objectif est de mieux connaître, mieux comprendre les approches de chacun, dans le domaine de la formation à la gestion de projets nationaux et internationaux de développement local, dans le but de concevoir, ensemble, un processus, des préconisations et des premiers modules de formation interculturelle.

De nombreux acteurs susceptibles de s’engager

Le travail s’oriente à la fois vers l’international, mais aussi vers le territoire concerné par la recherche menée. Annie Becquet collabore avec la MIR de Rennes. C’est par conséquent une grande partie des acteurs du territoire de la Bretagne qui seront susceptibles de s’engager, auprès de Chrysalide et de la MIR, dans cette réflexion.

Elle élabore actuellement une enquête qui sera adressée, via les réseaux concernés, aux acteurs bretons impliqués dans des actions visées par cette réflexion. Cette enquête permettra d’identifier les structures intéressées par la démarche, ainsi que celles qui souhaiteront enrichir la réflexion et par là participer à la construction de ce module de formation.

- Contact : Annie Becquet, Territoire en projets, annie.becquet@hotmail.fr, www.territoire-en-projets.org

mardi 3 avril 2012

CAE 29

Les Coopératives d’Activités et d’Emploi® du Finistère

51 rue Jeanne d'arc
29000 Quimper
Tél : 02 98 66 09 99
Fax : 02 98 87 10 80